Nom : TOULZA
Prénom : Cécile
Surnom : Ciçou
Lieu de Naissance : Paris
Lieu de Résidence : Toulouse
Signe Astrologique : Bélier- Ascendant Cancer
Année de Naissance : 1973
Situation de Famille : Mariée, Maman d’une petite fille Mayane née en juillet 2008

Études :
Bac+6 École de Commerce
Passion : La Peinture, la Photo, la CDD (Création- Décoration- Design)

Hobbies : Le MX, la Cuisine

Présidente de l’Association « Garonne en Lumières » qui a pour but de rendre accessible à tous et à toutes les activités artistiques relevant des arts plastiques et numériques

A Propos de l'Artiste dans Expos email181 : ctoulza@hotmail.fr

En quelques mots :

1 Film : Intersection
1 Groupe : Pink
1 Chiffre : 17
1 Plat : Patates à l’ail …
1 Ville : Rome
1 Phrase : « Le propre de l’Amour véritable est de laisser une personne être ce qu’elle est vraiment »
1 Qualité : Perfectionniste
1 Défaut : Obstinée

Aime : Les soirées en famille et entre amis, la bonne bouffe, la vie !!!
Déteste : L’intolérance, l’impolitesse, l’étroitesse d’esprit, la jalousie et le tapioca

img_3148-bis-200x300 dans Expos

La Maladie de Parkinson : Mon quotidien

Cette maladie fut décrite pour la première fois par James Parkinson, (1755-1824), médecin Anglais, en 1817; il décrivit celle-ci sous le nom de «Paralysie agitante».
CHARCOT (1825-1893), médecin Français à l’hôpital de la Salpêtrière, donna le nom définitif à cette maladie : «Maladie de Parkinson».
Le 11 Avril, date anniversaire de la naissance de James PARKINSON, est devenue, depuis 1997, la JOURNÉE MONDIALE du PARKINSON.

Qu’est-ce que c’est ?
La maladie de Parkinson est une affection dégénérative, rare avant 45 ans, touchant 1,5 % de la population de plus de 65 ans, qui atteint autant les hommes que les femmes. La lésion fondamentale est la dégénérescence d’un certain type de neurones : les neurones dopaminergiques.
Ces neurones produisent de la dopamine, qui est une des substances neurotransmettrices du système nerveux. Elle intervient notamment au niveau de neurones responsables du contrôle des mouvements du corps. Il y a lors de la maladie de Parkinson un déficit en dopamine dans le cerveau et cela se manifeste par des troubles des mouvements.

Causes et facteurs de risque
La cause de la maladie de Parkinson est inconnue. De très rares cas sont héréditaires, et dans ce cas ce sont des maladies de Parkinson survenant chez des sujets très jeunes. De même, aucun facteur de risque n’est connu avec certitude, notamment aucun facteur alimentaire ou infectieux n’a été reconnu.

Les signes de la maladie
Le début de la maladie est insidieux : réduction de l’activité, fatigabilité anormale, douleurs mal localisées, difficultés d’écriture, tremblement d’une main, raideur fluctuante, etc.
Progressivement, les autres signes de la maladie vont apparaître ; ce sont principalement :

  • L’akinésie (« lenteur » des mouvements)
    L’akinésie est définie par la rareté, la difficulté d’initiation, la lenteur du mouvement. Elle touche notamment la marche : le démarrage est difficile, parfois en piétinant sur place, puis avec de petits pas,  les bras immobiles ne se balançant plus, le dos courbé en avant, le cou raide. L’akinésie se remarque souvent précocement durant l’écriture, qui devient plus difficile et de taille réduite. Le visage aussi est touché, avec des traits figés, peu expressifs, un regard fixe. La parole est rare, mal articulée, monotone. Tous les gestes sont rares et lents. L’akinésie est donc responsable d’une perte des mouvements automatiques, inconscients : le patient doit commander consciemment la plupart de ses mouvements, même ceux qui s’effectuent sans que l’on y pense en temps normal.
  • L’hypertonie (rigidité)
    L’hypertonie est dite de type extra pyramidale. C’est une rigidité, une raideur des membres et de l’axe, que l’on constate en mobilisant les articulations du patient. On observe alors une résistance involontaire à la mobilisation, résistance qui disparaît et réapparaît par à-coups successifs au cours du mouvement. Cette rigidité tend à fixer les membres dans la position qu’on leur impose.
  • Le tremblement
    Le tremblement est fréquent et régulier, qui apparaît typiquement au repos, et disparaît lors des mouvements. Il disparaît pendant le sommeil et augmente lors des émotions ou d’ efforts de concentration comme le calcul mental. Au niveau des mains, il évoque un mouvement d’émiettement de pain entre les doigts. Il peut toucher le visage, avec un tremblement des lèvres ou du menton.
  • La diminution des réflexes de posture (troubles de l’équilibre), qui apparaît plus tardivement que les autres signes.
    La diminution des réflexes de posture est responsable de troubles d’équilibre. Elle n’apparaît le plus souvent qu’après plusieurs années d’évolution. Elle est responsable de chutes typiquement en arrière, le patient perdant le réflexe de se « rattraper » s’il est déséquilibré.
    D’autres troubles sont souvent associés lors de la maladie de Parkinson :
  • Des douleurs, souvent à type de crampes ou de fourmillements désagréables ;
  • Des troubles digestifs
  • Une hypotension orthostatique (baisse de la tension au moment où le patient se lève, responsable de vertiges voire de chutes) ;
  • Des troubles du sommeil (insomnie, somnolence) ;
  • Des sueurs, des bouffées de chaleur, une salivation excessive ;
  • Les troubles psychiques sont assez fréquents durant la maladie : souvent à type de dépression, d’anxiété, parfois d’irritabilité,  d’idées de persécution ou  des hallucinations visuelles.

 

Évolution de la maladie

La maladie de Parkinson est une maladie chronique, que les traitements permettent d’améliorer mais pas de guérir. Initialement, les troubles sont généralement discrets, ne nécessitant pas toujours de traitement. Le début du traitement s’accompagne quasiment toujours d’une grande amélioration voire d’une disparition des signes de la maladie. Cette période de grande efficacité des médicaments, qu’on appelle parfois « lune de miel », dure le plus souvent plusieurs années. Après cette période plus ou moins prolongée, l’efficacité du traitement est moindre ; il faut alors augmenter les posologies des médicaments, ce qui expose à des effets indésirables ; de plus les réponses aux traitements se modifient et apparaissent des fluctuations (les troubles s’accentuent puis diminuent voire disparaissent plusieurs fois dans la journée), des mouvements anormaux à type de dyskinésies (mouvements rapides incontrôlés de certaines parties du corps), de dystonies (raideurs de certaines parties du corps), des périodes de blocage du corps : c’est le stade des complications motrices. L’augmentation des doses, l’augmentation de la fréquence des prises médicamenteuses, l’association de plusieurs médicaments voire d’autres traitements sont alors nécessaires.


101 commentaires à “A Propos de l’Artiste”


1 9 10 11
  1. 0 Darchy 19 juin 2012 à

    Un vrai plaisir de lire ce blog pleine de vie. Je voudrais bien voir un vernissage si jamais vous voulez avoir une audience!
    Rachel (la maman de Lauren)

1 9 10 11

Laisser un commentaire


portrait2.jpg

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ma Vie, Mes Couleurs, Ma Thérapie

Une nouvelle a bouleversé mon existence à tout jamais voilà huit années : le Cancer et la Maladie de Parkinson.
La thérapie la plus efficace est de ne jamais baisser les bras malgré un sentiment d'impuissance, de garder la tête haute face à cette injustice de la vie et de ne pas se donner autre choix que de croire en une guérison certaine.
Grâce à mon Mari, ma Fille, ma Famille, mes Amis, tous les rayons de soleil que j'ai au fond du cœur et les projets que nous devons encore mener, je m'invite à dire que la Vie vaut quand même bien d'être vécue.
Passionnée par la CDD (Création- Décoration- Design) depuis mon plus jeune âge et réelle autodidacte dans la domaine de l'Art, chaque jour, je me réjouis de toucher du bout des doigts le Bonheur d'imaginer, de créer et de provoquer l'émotion quelle qu'elle soit.
La peinture est devenue mon parfait exutoire associant pures émotions et optimisme. Elle est entrée un peu plus dans mon quotidien et devenue source de bienfaisance et de grands partages.
Depuis, la maladie m'a permis de relativiser, de partager et d'ouvrir bien grand les yeux sur le Monde et les gens qui le peuplent, et d'avoir la force d'exposer mes toiles.
Ces couleurs sont le reflet de ma vie et témoignent de cette providence qui ne m'a jamais encore lâchée.
Aujourd'hui enfin, je me sens la force de parler ouvertement de Ma maladie de Parkinson, malheureusement incurable, et de me battre, non pas, pour la vaincre mais pour faire que le quotidien devienne meilleur le plus longtemps possible.
Je vous ai présenté mon histoire pour laisser mon fardeau de côté et aller toujours plus de l'avant sans regarder derrière.
Je dédie ce blog à toutes les personnes qui me soutiennent et qui me permettent de croire chaque jour que cette épreuve rend la Vie merveilleusement plus belle à croquer par la suite.
Merci. Cécile.

Luminance 70x90 Chrysalide 40x50 Tutti Frutti 30x100

D-Lys 80x80 Que du Sourire 80x80

Commentaires récents

Extase 50x70 Génie Génétique 40x50 Anticyclone 40x80

Partenaires

CPAM31

Agence de Communication NOEMA

Association des Accidentés de la Vie Aucamville

Inner Wheel District 70 Crédit Mutuel Aucamville Salon de Coiffure Brin d'Hair Rabastens

De Fil en Déco Edition Toulouse

Mairie Aucamville

castor68 |
mes oeuvres |
قصر ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE PAYS DE GLAD
| CABA RETZ
| creativeland